Les cookies nous permettent de vous offrir une expérience de navigation agréable.En utilisant notre site Internet, vous acceptez le paramétrage des cookies par ghd. Politique de confidentialité mise à jour le : 05/06/2018
David Allen's story

L’HISTOIRE DE DAVID ALLEN

Pour célébrer le 15ème anniversaire de la campagne Pink, ghd a collaboré avec David Allen, un artiste tatoueur américain renommé, spécialisé dans les tatouages sur mastectomie.

Depuis 2010, David utilise son art pour accompagner les femmes ayant subi un cancer du sein en recouvrant leurs cicatrices. Il est largement reconnu au sein de la communauté médicale et se fait conseiller par des oncologues lors de la création de ces motifs complexes.

Les fleurs sont le seul motif capable d’évoluer et symbolisent la vie, la renaissance et la féminité. Elles redonnent le pouvoir aux femmes et leur permettent de reprendre le contrôle de leur corps.

« Quand j’avais 9 mois, j’ai subi une opération à cœur ouvert. Je connais les cicatrices et les marques laissées sur le corps. Vous apprenez à vivre avec, en mettant en avant votre meilleur profil, tout en dissimulant ce qui vous met mal à l’aise.

Une femme de New York me contactait régulièrement pour mes tatouages. Elle me disait qu’elle adorait la féminité qui se dégageait de mes créations. Elle avait eu une mastectomie puis une reconstruction mammaire et elle voulait que je la tatoue au niveau de sa cicatrice. Mais non, je n’avais jamais fait ce genre de tatouage et savait que la peau cicatriserait différemment. Elle a tellement insisté que j’ai fini par prendre un avion pour Baltimore pour la rencontrer et en discuter avec elle.

Ce projet s’est fait main dans la main et je l’observais guérir au fur-et-à-mesure. Je pris alors conscience de l’usage que je faisais de mon art, j’étais submergé par l’émotion - je devais faire des pauses pour pleurer.

David's story

Elle pleurait sans cesse. Son mari était également en larmes car elle n’était auparavant plus capable de se regarder. Elle ne se reconnaissait plus et elle ne reconnaissait plus son corps non plus. Soudainement pendant le projet, elle s’est réappropriée son corps, elle a repris le contrôle et était de nouveau en mesure de décider ce à quoi son corps allait ressembler, alors qu’elle n’était plus en mesure de le faire auparavant. C’était bouleversant. Vous n’avez pas souvent l’occasion d’aider quelqu’un et de voir les résultats aussi spontanément. C’est difficile de ne pas être touché parce que vous recevez beaucoup également.

Une fois le travail terminé, je l’ai posté en ligne et c’est devenu viral. J’ai reçu un afflux de demandes d’autres femmes qui avaient vu ce projet et qui voulaient la même chose. C’est comme ça que j’ai commencé à en faire quelques-uns de plus.

Maintenant, je fais entre 6 et 8 tatouages sur mastectomie par mois. Le processus est long et il demande une journée entière de travail. C’est une démarche collaborative. Je travaille sur différents designs et je les partage ensuite à ces femmes, en leur demandant ce qu’elles en pensent honnêtement. Et ensuite nous travaillons ensemble sur les ajustements à apporter afin qu’elles apportent leur vision.

Certaines femmes ont subi une chimiothérapie, d’autres ont eu une chirurgie provoquant des cicatrices horizontales, ou des capitons sur le côté. Quand elles se placent devant le miroir et qu’elles me montrent leurs cicatrices, des choses parfois évidentes pour elles, le sont beaucoup moins pour moi. Je ne les vois pas de la même façon qu’elles se voient. Elles doivent alors établir un ordre de priorité selon ce qui est important pour elles. Cela guide le motif. C’est incroyable de faire partie, d’une infime façon, de la vie et des histoires de ces personnes.”

LE STYLE DE DAVID

“J’ai choisi l’univers floral et botanique car c’est organique. Il peut être modifié et ajusté. Certaines femmes ont malheureusement des récidives et avec cet univers, on peut ajouter une branche, une feuille, un pétale.

Certaines femmes ont une connexion particulière avec certaines fleurs, venant parfois d’un souvenir d’enfance par exemple. Les femmes donnent de la valeur à des fleurs bien spécifiques. Elles trouvent en elles de la beauté en ce qu’elles insufflent de renaissance, de vie.”

LE PROCESSUS DE TATOUAGE

David Allen tattooing

Le procédé que j’utilise nécessite de passer du temps à apprendre à connaître les personnes. Chaque femme communique de façon différente, chaque personne voit son corps différemment. C’est important pour moi de comprendre la façon dont elles se voient et de les découvrir telles qu’elles sont, sans montrer ce que moi je vois. C’est même plus important que le tatouage en lui-même, pour obtenir le dessin final qui leur correspond.

La consultation est l’étape la plus importante car elles découvrent qui je suis, qu’elles peuvent me faire confiance et que je peux les aider à apaiser leurs peurs et leurs inquiétudes. Inversement, c’est important pour moi de comprendre qui elles sont, de les découvrir telles qu’elles sont. Nous nous observons l’un et l‘autre et le lien se crée.

La plupart des femmes choisissent de ne pas voir l’avancée du tatouage, elles veulent attendre le dernier moment. Ceci témoigne d’une grande confiance. Quand on approche de la fin, je sais qu’elles sont prêtes. Pas grâce à moi ou à ce qu’il est en train de se passer, mais grâce au temps écoulé depuis le début de cette expérience traumatisante : les radiations, la chimio, la chirurgie … On n’en voit pas la fin et les femmes doivent laisser faire les choses, qu’importe ce qu’il leur arrivera, un pas devant l’autre. Une fois que c’est terminé, elles cherchent à se retrouver. C’est bien au-delà de moi, de ce processus.

J’adore ce que je fais car je vois sous mes yeux le changement, la transformation, se produire. Quelque chose se passe pendant le processus de tatouage. C’est émouvant. C’est beau. Quand les femmes se regardent dans le miroir pour la première fois, c’est de la joie à l’état pur, c’est transcendant. Elles se tiennent différemment, leur posture change. Certaines décident de s’habiller car elles reprennent le contrôle de leur corps, d’autres montrent le résultat à tout le monde dans la pièce car elles sont de nouveau fières de cette partie de leur corps “défigurée” d’après leurs propres mots. Voir un tel changement, c’est drastique. C’est puissant. Je suis humain et je suis loin d’être parfait. Mais quand j’entends l’histoire de ces personnes et la façon dont elles ont affronté la mort, cela me donne de la force. Les choses sont remises en perspective quand vous voyez leur combat contre la mort et leur peur de perdre. Ça vous remet à votre place et vous voyez les choses différemment.

Je reçois beaucoup de remerciements pour mon travail mais je ne le fais pas pour ça. Ce sont ces femmes qui ont rendu cela possible, c’est leur processus, leur décision. Le plus important n’est pas mon travail mais l’empathie et le message qui est derrière : chaque personne compte car chaque personne existe. Et être en mesure de contribuer à cela en utilisant son art et son savoir-faire, ça vaut tout l’or du monde.”

LA COLLABORATION AVEC GHD

La collaboration avec ghd s'est faite naturellement. C’est extraordinaire de voir tous les efforts et les moyens investis par ghd pour aider les femmes atteintes d’un cancer du sein à travers le monde. J'ai décidé de me lancer dans ce projet car je crois en ghd. Quand je travaille avec mes clientes, je prends le temps pour que nous reconstruisions ensemble leur confiance en elles. Et ces femmes incroyables s’ouvrent à moi. Un peu comme le temps que vous passez avec votre coiffeur. Cette intimité et ce pouvoir de transformation sont semblables. C'est beau de voir la façon dont les coiffeurs aident les femmes à se sentir belles. Quand vous pensez aux coiffeurs et au temps qu'ils passent avec chacune de leurs clientes, à la magie qui se produit quand quelqu'un vous raconte son histoire, quand vous écoutez et que vous êtes présent. C’est important. C'est une forme de thérapie.

Je vois des ressemblances entre ce que je fais et ce que font les coiffeurs pendant des périodes difficiles, comme vivre un cancer et une chimiothérapie par exemple. Si vous demandez à des coiffeurs de vous parler de leurs clientes, ils vous parleront de tragédie, de maladie, de douleur et de pertes. Les coiffeurs aident les femmes à reconquérir leur féminité pendant des périodes difficiles, notamment lorsqu’elles perdent leurs cheveux. Il y a définitivement de la synergie entre nos deux métiers. Les coiffeurs permettent aux femmes de se sentir belles et de développer leur confiance en elles.

LA CREATION DE LA COLLECTION INK ON PINK

David with Pink designs

Ghd m’a ouvert ses portes à Londres. Je me suis assis aux côtés de designers produits et j’ai appris beaucoup sur le procédé d’impression. Nous avons créé ensemble un lisseur. J’ai abordé ce projet comme s’il s’agissait d’un bras ou d’une jambe, le corps d’une personne. Et j’ai réalisé le même processus que pour des tatouages sur mastectomie.

J’ai choisi les fleurs, je les ai photographiées, et j’ai dessiné à la main différents motifs. À la fin nous avions entre 30 et 40 idées. C’était incroyable. Tout s’est fait avec amour et émotion. J’ai participé à la moindre étape, c’était très important pour moi. Ce que je fais est assez confidentiel. Avoir la possibilité de porter le message et les histoires de ces femmes à une plus grande échelle, c’est magnifique. Je veux que chaque personne se rende compte de la puissance et de la beauté de ces femmes et des choix qu’elles ont fait.” David Allen

En savoir plus

SI VOUS NE DEMANDEZ PAS GHD, VOUS N'AUREZ PAS GHD

Obtenez le cadeau que vous voulez vraiment en demandant votre produit coup de coeur.

Cette année, mon cadeau rêvé

Envoyer une idée cadeau à:

limité à 19 caractères
150 caractères maximum
*Champs obligatoire
VOTRE DESTINATAIRE N'A PAS REÇU votre indice

Malheureusement, {0} ne souhaite pas recevoir d'emails de ghd. Nous ne parvenons pas à lui envoyer votre indice. Mais pas d'inquiétude, il y a de nombreuses autres façons de se voir offrir le cadeau de ses rêves :

  1. Rendez-vous en salon pour y trouver des cartes rumeur ghd : un concentré d'indices.
  2. Positionnez stratégiquement un magazine ouvert sur une page de publicité ghd.
  3. Partagez nos articles sur les réseaux sociaux avec.

VOUS AVEZ ENVOYÉ TROP D’IDÉES CADEAU

Merci d’avoir partagé votre produit coup de cœur. Malheureusement, vous avez atteint la limite pour aujourd’hui, mais revenez demain pour être certain(e) d’obtenir vos produits les plus désirés.

Merci

Augmentez vos chances d'obtenir le cadeau qui vous plaira vraiment en partageant votre coup de cœur ghd sur les réseaux sociaux.

ENVOYER UNE AUTRE IDÉE CADEAU

Soyez sûre d'avoir votre duo de rêve et envoyez plus d'idées cadeau.